Marie-Anne Truffino vit et travaille à Bruxelles.

Formée en architecture d’intérieur à St Luc Bruxelles, elle a étudié la peinture et la gravure à Minneapolis aux États-Unis avant de fonder « l’Atelier Truffino » avec sa sœur Karin. Elles ont appris les techniques traditionnelles de la peinture à l’huile à travers la copie des maîtres anciens. L’atelier enseigne aujourd’hui le fruit de leurs recherches.

Parallèlement à l’enseignement, le travail personnel de Marie-Anne se nourrit de la peinture ancienne dans l’utilisation technique de l’huile. Cependant, elle s’éloigne des repères figuratifs pour accéder à une création gestuelle, abstraite, plus libre et spontanée.

Récemment, ce travail du geste instinctif s’est réalisé en gravure dans la technique du monotype*. L’encre, facilement manipulable grâce au solvant, glisse sur la plaque de zinc. Sa fluidité permet un rendu incisif et sensible, proche de la gravure sur cuivre. Le transfert du dessin pendant l’impression provoque des imprévus. C’est l’équilibre à trouver entre la création et le résultat, le contrôle et l’accident qui fascine celle qui se décrit avant tout comme « peintre ».

Tant à travers la peinture à l’huile qu’à travers le monotype, la création de Marie-Anne est une connexion à son intériorité, aux fondements de son être, qui donne une ligne de conduite à sa vie. Chez les grands maîtres, anciens comme contemporains, elle admire le vrai et la sensibilité intérieure qui rend leur création unique. Elle ne cherche pas à peindre quelque chose de beau, mais quelque chose de personnel. Elle reconnaît elle-même l’étrange instabilité et l’intensité brute de ses œuvres, qui sortent malgré elle.

 

* Le monotype est une estampe unique qui résulte de l’impression d’un dessin ou d’une peinture réalisée à l’encre, sans gravure, sur la surface d’une plaque de zinc, à l’aide d’une presse.